Kabary

Mpikabary = Orateur

Le kabary n'est pas un discours ordinaire. C'est l'art de parler, de choisir ses mots et expressions dans le respect de l'usage de la littérature pour que ça soit agréable à écouter.

Dans la vie malgache, chaque cérémonie (demande de mariage, naissance, décès, etc…) est l'occasion d'un kabary.
L'orateur utilise des proverbes ou des devinettes. Il cite parfois des mots, tous différents mais qui expriment la même chose.
Sa manière de prononcer, d'enchaîner ses phrases et de donner une originalité à son discours, fait de lui un bon orateur.
Il commence d'abord par une demande d'excuses, pour que le tsiny (le blâme) ne s'abat pas sur lui.
Il enchaîne ensuite par des remerciements (à Dieu, aux ancêtres etc…), des salutations
aux personnes assistant à la cérémonie, avant de s'argumenter pour aborder le vif du sujet.


Un extrait de kabary

"Miala tsiny tompoko raha handray fitenenana. Tsy rainy aho fa zanany, tsy antitra fa tanora ary tsy zokiny fa zandriny. Koa ny hiteny eto anatrehanareo rehetra dia sady mahasadaikatra no mahamenatra. Havarintsika ho eny Ikopa ny tsiny ho fahon'ny ranobe, havariny ho any an-dranomasina, ary halevintsika in-jato mandifotra olona."

" Pardonnez-moi de prendre la parole.
Je ne suis pas le père mais le fils, ni le plus âgé mais le plus jeune, ni l'aîné mais le dernier.
Alors prendre la parole devant vous me met dans l'embarras et la honte.
Que le " tsiny " soit emporté par les eaux d'Ikopa jusqu'à l'océan et enfoui sous la terre 100 fois à hauteur d'homme..."